À propos

20200828_100544Philippe Quéau

Ancien élève de l’École polytechnique (X1972). Ingénieur diplômé de l’École nationale supérieure des télécommunications (Paris ENST 1977). Il est titulaire d’un DEA des sciences de l’information et de la communication (École pratique des hautes études en sciences sociales, 1977).

Philippe Quéau a été directeur de recherche à l’Institut national de l’audiovisuel (INA) de 1977 à 1996, responsable du groupe de recherche sur la télévirtualité (clonage virtuel) et fondateur du programme Imagina. Ce forum des nouvelles Images organisé chaque année par l’INA dans le cadre du Festival de Télévision de Monte-Carlo de 1981 à 2000, était l’un des rendez-vous mondiaux du virtuel, c’est-à-dire de l’image de synthèse, des effets spéciaux, de l’innovation de l’image, réunissant des chercheurs, concepteurs de jeux vidéo, artistes, réalisateurs de cinéma, de la télévision et de la publicité.

Il a créé, avec son équipe, l’un des premiers sites Web français, le « MediaPort » de l’INA, en 1994. Ce serveur hébergea notamment les premiers sites du CSA et du Monde diplomatique. En tant qu’expert respecté et pionnier, il fut de ceux qui feront connaître Internet en France. Certains ont pu voir en lui un énergique technophile, pourtant il développe une réflexion humaniste sur l’Internet culturel et non commercial, ses impacts sociétaux, éthiques et philosophiques. Dans les années 90, il évoque aussi des problèmes tels que la fracture numérique entre le Nord et le Sud, les info-riches et les info-pauvres. Il s’intéresse notamment aux questions relatives à l’accessibilité du domaine public, sa préservation et son élargissement (contenus, archives, logiciels libres) et à la notion philosophique de « bien commun ».

Il entre à l’UNESCO en 1996 pour diriger la Division de l’Information et de l’Informatique, qui deviendra sous sa houlette la Division de la Société de l’Information, et dans ce cadre il est chargé notamment du Programme Mémoire du Monde. Il a été responsable de l’élaboration d’une Recommandation aux Etats Membres de l’Unesco sur l’Accès universel à l’Information. Cet instrument de droit international a été adopté à la Conférence Générale de l’UNESCO en 2003 et continue d’être en vigueur.

En 2003, il devient directeur du Bureau de l’Unesco à Moscou, et il est le représentant de l’UNESCO pour l’Arménie, l’Azerbaidjan, le Belarus, la Géorgie, la Moldavie et la Fédération de Russie. En 2005 il est nommé représentant de l’Unesco pour le Maghreb, et dirige le bureau de l’UNESCO à Rabat. En février 2013 il revient au siège de l’UNESCO à Paris.comme directeur de la Division de l’Éthique et du Changement global, puis il est promu Sous-Directeur général de l’UNESCO a.i. pour les Sciences humaines et sociales. Il prend sa retraite de l’Unesco en juillet 2014.

Il est l’auteur de plusieurs séries de télévision sur les images de synthèse, dont la série « Nombre et lumière ». Il a co-réalisé en 1983 avec André Martin, le premier film français en 3D Maison Vole. Il organisera lors de la session d’Imagina 1993 la première liaison mondiale de télévirtualité tridimensionnelle par liaison numérique entre Paris et Monte-Carlo avec immersion 3D « dans » l’abbaye de Cluny.

Bibliographie

  • Éloge de la simulation – De la vie des langages à la synthèse des images, Éditions Champ Vallon/INA,1986
  • Metaxu : Théorie de l’Art intermédiaire, Éditions Champ Vallon/INA, 1989
  • Le Virtuel – Vertus et Vertiges, Éditions Champ Vallon/INA – 1993 (Trad. en japonais, espagnol, finnois, italien)
  • La Planète des esprits. Pour une politique du cyberespace, Éditions Odile Jacob, Paris, 2000
  • Blessures modernes. Essai de critique théologico-politique de la modernité. Paris, 2011.
  • La fin du monde commun. Éditions Metaxu ,Paris, 2016.
  • Sombres éclats, pâles lueurs. Éditions Metaxu, Paris, 2018

Philippe Quéau peut être joint à p.queau (at) gmail.com

Philippe Quéau

Metaxu.org

International Consultant in Information, Communications, Social and Human Sciences.

Academic Cursus :

École Polytechnique (Paris 1972). École Nationale Supérieure des Télécommunications (Paris 1977). École Pratique des Hautes Études en Sciences Sociales (Paris 1978).

Career :

UNESCO Assistant-Director General for Social and Human Sciences a.i. (2014)

UNESCO Director of Ethics and Global Change Division (2013)

UNESCO Representative to the Maghreb (2005-2013)

UNESCO Representative to the Russian Federation (2003-2005)

UNESCO Director of the Information Society Division (1996-2003)

Director of Research At Institut National de l’Audiovisuel (1977-2016)

Main Publications :

La fin du monde commun (2016)

Blessures modernes (2014)

La Planète des Esprits (2000)

Le Virtuel : Vertus et Vertiges (1992)

Metaxu : Théorie de l’art intermédiaire (1989)

Éloge de la Simulation (1986)

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.